· 

ROAD TRIP USA - Los Angeles

Jour 2 - Décalage horaire oblige, on se réveille super tôt. Je me pince, on est bien à Los Angeles Baby ! Incroyable ! 

Bien motivés à prendre notre first american breakfast mais un peu déçus de n'apercevoir aucun cuisto dans la salle du petit déjeuner, on est confrontés à une espèce de machine/distributeur de pancake inconnue pour nous petits belges.  Il y a bien un bouton « ON » mais aucune autre explication autour. On se lance! On pousse sur ce bouton mais ça n’a pas l’air de fonctionner, rien ne se passe. Ca commence mal.

On est persévérant, on peut et on va y arriver, YES WE CAN ! On décide de recommencer. On appuye, on appuye plusieurs fois mais rien n’y fait, toujours aucun pancake à l’horizon ! Cette machine doit être en panne. Un peu contraints et forcés, on opte donc finalement pour autre chose à manger de moins américain. Une fois installés à notre table, un bruit étrange vient du distributeur et taaaataaaa, à ce moment là, à l'autre extrémité de la machine, on voit tomber dans l’assiette autant de pancake que le nombre de fois qu’on a poussé sur ce bouton, un peu façon Tricatel….Fou-rires garantit !

Rassasiés, nous voilà fin prêts pour aller à l’assaut de la cité des Anges. Le roadbook est plein de choses à voir et à faire en seulement 2 jours mais par où commencer? Il y a tellement d’incontournables : Le fameux panneau Hollywood, les studios,  Venice Beach, Beverly Hills,  Rodeo Drive, Hollywood boulevard et son célèbre Walk of Fame, Chinese Theater, peut-être aussi l’un ou l’autre lieu de tournages, etc. La liste est bien longue.

 

Pour ne pas perdre trop de temps entre 2 points d'intérêts tant la ville est tentaculaire, la première journée sera partager en 2 parties. Pour la matinée, on prendra le cap vers l’Ocean et pour l’après midi, on se dirigera vers Beverly Hills pour ensuite aller flâner du côté d’Hollywood.

 

Santa Monica Pier, Venice Beach

 

Ca commence bien, on dirait qu'on a sauté dans l'écran de la TV. A peine stationner près de la plage, on tombe nez à nez avec un 4x4 de Lifeguard (mais où est passé David Hasselhoff). Plus on se dirige vers le Pier, plus on se dit "Tout est collector". Des véhicules de police aux panneaux routiers, au Santa Monica Pier en bois avec tout au bout de la jetée quelques attractions comme cette montagne russe qu’on a vu dans un nombre incalculable de films (Pacific Park), la fin de la route 66, on en prend déjà plein les yeux malgré le temps un peu gris ce matin.

 

Venice Beach avec ses foodtruck et foodshops de tous les horizons, les échoppes un peu vintage, ses graffitis, ses basketteurs et les skateurs, ses Muscle man aussi tout cela avec des groupes de musique ça et là, toute une ambiance!

 Beverly Hills, Hollywood, Union Station of LA

 

Le ciel gris de ce matin s'est dissipé, le soleil est bien là maintenant, il fait magnifique et on est à Beverly Hills ! « sur Rodeo drive, ma poule »  le Beverly Wilshire en ligne de mire...Julia Roberts sort de ce corps, ces rues commerçantes mondialement connues ou le luxe est partout, les bolides et autres voitures les plus tape-à-l'œil aussi, même les camions de pompiers sont canons ! C'est comme on se l'imagine et on est pas déçu.

 

Un peu plus tard, on visitera les alentours du Hollywood Boulevard, on se prend à flâner sur le boulevard aux étoiles (il y a en tellement sur le trottoir), on est hypnotisé par tous ces bâtiments & monuments vus là aussi à la TV, les sosies et personnes déguisées sont là pour vous prendre en photo avec votre super héros préféré. Il y en a pour tous les goûts et toutes les couleurs. 

 

Au détour d’un centre commercial proche du Dolby Theater, on finit par apercevoir tout au loin LE sigle Hollywood…qui est ….minuscule vu d’ici!

 

On terminera notre première journée par un crochet à Union Station.

Jour 3 - La deuxième et déjà dernière journée à L.A. sera en grande partie dédiée au cinéma.

 

Studio Universal Studio

 

Le choix de visite de studio a été difficile à faire entre Warner Bros et Universal. On aurait voulu les visiter tous les 2 mais malheureusement ce n'était pas possible. Notre choix s’est finalement porté sur Universal Studio qui est coupé en deux parties.  Une partie axé sur le cinéma avec la visite des studios et l'autre partie qui est un parc d'attraction. 

 

On est en pleine haute saison, le 29 juillet, après de nombreuses hésitations, j'avais décidé de casser un peu la tirelire et de réserver des Front of Line tickets (pass coupe-file) et franchement on a bien fait. On se sent un peu comme des stars aux pays des stars, on passe devant tout le monde, c’est vraiment sympa, ca vaut bien la dépense et surtout cela nous permet de tout faire en une seule journée.

 

Pour se mettre en appétit, on décide de commencer la visite par le Studio Tour. Un petit train vous emmène sur les plateaux extérieurs de bon nombre de séries et films célèbres. Pour n'en citer que quelque uns, il y a Wisteria Lane de Desperate Housewifes, la place de l'horloge de Retour vers le Futur, la devanture du motel dans Hypnose,  la scène du crash d'avion dans La guerre des mondes,. Ces scènes sont vraiment surprenantes et stupéfiantes de réalité....Entre 2 plateaux de tournage, le petit train nous emmène à la fois dans une station de métro qui s’écroule sur nous et dans un tunnel où King Kong s’empare du train (où je n'ai rien vu du tout, j'avais trop peur, j’ai fermé les yeux tout le long) pour nous initier aux effets spécieux, absolument géant! 

 

La visite des studios terminées, on peut se consacrer à la partie attractions qui nous immergent à chaque fois dans le décor du film à l'honneur par l'attraction. Tout est vraiment super bien fait, on voit qu’on est bien dans la ville du cinéma.

On a adoré, Simpson et Transformers 3D , the Revenge of the Mummy, Jurassic Park,  le show Water world, on en prend plein les yeux !

Il est à peu près 15h30 lorsqu'on termine la visite d'Universal. Top ! Il nous reste donc encore un peu de temps pour finir la visite de LA par 2 incontournables.

 

Griffith Observatoire

 

A cette heure de l'après-midi, on ne saura pas visiter l'intérieur de l'observatoire mais ce qui nous intéresse principalement c'est la vue sur toute la Skyline de Los Angeles. De cet endroit, on se rend finalement compte de l'immensité de la ville. Elle s'étend à perte de vue sur nos yeux émerveillés. Magnifique ! 

 

Le panneau Hollywood

 

Trouver le panneau s'avère finalement être un vrai jeu de piste et un peu plus compliqué que prévu. Il n'a pas été facile à trouver pour les touristes comme nous qui ne connaissent aucun tuyau. Ce fameux panneau était évidemment n°1 sur la liste des incontournables, on veut le voir et on veut notre photo souvenir. 

Et puis, au détour d'un énième tournant, il se dévoile et est juste là, face à nous, c'est juste WAOUUUU. 

 

Sur le chemin du retour vers l'hôtel, on décide de faire un crochet pour voir la maison de la série Charmed, qui n'est pas un plateau mais une vraie maison qui est vraiment aussi belle qu'à l'écran. C'est vraiment très chouette de se rendre compte que finalement on peut trouver ici des tas d'endroits qu'on a un jour aperçu à la télé.

Lors de la préparation de ce voyage, j'avais lu ou entendu que finalement il n'y avait rien de très particulier qui méritait un long séjour à Los Angeles mais pour nous, en fait, on a été ravi. La cité des Anges était une belle découverte!

Écrire commentaire

Commentaires: 0