· 

ROAD TRIP CANADA - Escale dans une pourvoirie

On quitte le parc et on met le cap sur La Tuque.

 

L'excitation monte d'un cran lorsqu'on aperçoit un panneau routier où notre destination est affichée : Seigneurie du Triton

Le contenu Google Maps ne s'affiche pas en raison de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d'utilisation des cookies (Fonctionnels) pour accepter la politique d'utilisation des cookies de Google Maps et visualiser le contenu. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité de Google Maps.

La Seigneurie du Triton est un prestigieux domaine de chasse et de pêche et possède un territoire exclusif de plus de 45 km carrés, comportant 12 lacs et une rivière.

Elle constitue un site historique de plus de 110 ans d’histoire. 

L’origine de La Seigneurie remonte aux années 1870, époque où les villes de Québec et de Chicoutimi furent reliées par le chemin de fer. Un ingénieur ferroviaire du nom de Alexander Luder Light devint le père du Triton Fish and Game Club qu’il fonda en 1886.

Le Club reçut des membres éminents tels que les présidents américains Roosevelt, Truman, Churchill et bien d’autres.

Pour y accéder, on a reçu des instructions précises, qui ressemblent un peu à un chapitre de "Rendez-vous en Terre Inconnue".

En effet, il n'y a pas moyen de rejoindre le domaine par la route. La seule façon d'y aller, c'est par voie d'eau (à 2km de bateau). 

 

Etape n°1 : se rendre chez le dépanneur chez Lynon pour téléphoner à la Seigneurie (pas de réseau GSM) et les avertir de notre arrivée.

Un dépanneur en langue québécoise est une épicerie. Faut le savoir parce que si on cherche un garagiste, on n'est pas prêt d'arriver :).

Etape n°2 : parcourir une piste de gravier sur ce qui nous semble être de longs kilomètres (il y en a 10 et vive le 4x4) pour déboucher sur un espace de stationnement devant un lac.

Etape n°3 : rejoindre le ponton où une traverse viendra nous chercher.

 

On est seuls au monde ! C'est G E A N T!

Devant cette immensité d'eau, le calme et le silence sont si intenses qu'il sont, pour moi, aussi surprenant qu'inhabituel et déstabilisant.

J'ai vraiment l'impression d'avoir été transportée, comme dans un rêve, dans une autre réalité. Je n'ai jamais vu cela de ma vie.

 

Figée sur ce ponton, submergée par cette vive émotion, scrutant l'horizon en cherchant du regard de quel côté pourrait bien arriver le bateau, je me dis que cet endroit est clairement d'une autre dimension. Un paradis perdu et surtout bien caché.

Il n'y a pas de mots pour exprimer cette sensation!

 

Quelques instants plus tard, le moteur d'une embarcation (au loin) me sort de cet instant suspendu.

 

Etape n°4 : Embarquement en direction de la Seigneurie qui se dévoile sous nos yeux après de longues et agréables minutes de navigation.

Etape n°5 : Débarquer et juste PROFITER.

 

Mieux que des mots, jugez de la dimension par vous-mêmes. 

On est reçu ici comme dans une pension de famille.

On nous accueille par un mot de bienvenue et par quelques explications sur le domaine, son histoire, les activités, les repas, etc... 

 

On prend possession de nos quartiers du côté de l'auberge Faunique, la chambre Raton-Laveur nous est attribuée.

Ici, on peut oublier les numéros de chambre. Ils sont remplacés par des noms d'animaux et, cerise sur la gâteau, il n'y a aucun verrou aux portes (surprenant à nouveau).

Ils ne font décidemment rien comme les autres.

Ceci dit,  il y a peu de chance que des "malfrats" se fassent la malle avec vos affaires sans voie d'accès routier.

La chambre est simple et rustique comme dans une cabane en bois, le lit est petit à notre goût.

 

L'essentiel est ailleurs, à l'extérieur.

 

Cette auberge dans la forêt est l’endroit idéal pour vivre un véritable retour aux sources et pour profiter des activités de plein air uniques comme écouter les contes & légendes autour du feu de camp, partir à la découverte de la forêt boréale et des castors ou des ours bruns….

 

Il faut vraiment en profiter. Ce n'est pas tous les jours qu'on a la chance d'être dans un endroit si particulier.

Il y a aussi moyen de dormir plusieurs jours dans un tipi au sein du Village amérindien Innusit.

On partira en randonnée nautique en canot Rabaska pour explorer le territoire.

 

Assise à l'avant, j'ai presque l'impression d'être Pocahontas, rame en bois à la main, et j'ai très envie de chanter cet air que tout le monde connait.

 

Entends-tu chanter les esprits de la montagne ?

Peux-tu peindre en mille couleurs l'air du vent ?

lalalalalaaa

Courons dans les forêts d'or et de lumière

Partageons-nous les fruits mûrs de la vie

La terre nous offre ses trésors, ses mystères

Le bonheur, ici-bas, n'a pas de prix

Je suis fille des torrents, soeur des rivières

La loutre et le héron sont mes amis

Lalalalalalaaaaaaaaaaaaaaa 

L'air du vent!

Au cours de cette randonnée, on fera l'un ou l'autre arrêt pour découvrir la gare du Triton, découvrir des étendues de tourbière.

 

Au retour, on s'immobilisera sur le lac un long moment pour tenter d'observer un ours noir qui n'est malheureusement pas venu nous saluer.

 

Activité génialissime

 

 

 

C'est ici aussi qu'on rencontrera pour la première fois et en totale liberté, le tout petit animal qui deviendra mon animal signature.

 

Au Québec, les gens l'appelle l'oiseau-mouche.  On le connait plus sous le nom de colibri.

 

Quelle jolie surprise même si il est très difficile à filmer.

C'est juste waouw !

Tout ce que vous ferez ici sera grandiose et hors du temps, quoi que vous choisissiez! Alors, profitez en!

Il y a de quoi passer plusieurs jours au sein de cette parenthèse inattendue et en mode slow travel. 

 

Un véritable coup de cœur pour cet endroit que je recommande à 2 000%. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0