· 

ROAD TRIP USA - Death Valley

Jour 13 - Après avoir rendu la clé de notre superbe chambre, on va prendre un breakfast chez Deny's juste à côté, petit déjeuner qui est gargantuesque et délicieux.

 

Aujourd'hui, on prendra la direction de la Vallée de la Mort. 

 

On ne sait pas trop ce qui nous attend.

On a lu pas mal de recommandations et d'avertissement sur la chaleur évidemment mais aussi sur le fait d'avoir des quantités suffisantes d'eau et d'essence. 

Une autre des recommandations était éviter d'y être en plein milieu de la journée.

Raison pour laquelle, on se mettra en route que vers midi, avec un stock de M&M's dans la boite à gant réfrigérée.

 

Située à +-/- 130 miles au nord-ouest de Las Vegas, Death Valley est un des sillons les plus profonds de l'hémisphère Nord. 

D'une superficie de 13 354 km2, c'est le plus grand parc national des Etats-Unis, devant Yellowstone. La région a fait l'objet d'exploitation de Borax, un minerai de faible valeur, alors utilisé dans la confection du savon et comme antiseptique et toujours utilisé de nos jours dans l'industrie.

Death Valley est aussi le point le plus chaud et le plus aride des Etats-Unis. L'été, la température dépasse constamment les 40°C à l'ombre, oui ok mais le seul problème est qu'il n'y a pas d'ombre. Le 10 juillet 1913, l'endroit a battu un record avec 134°Farhenheit (quasi 57°C), un panneau le mentionne.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, il ne s'agit pas uniquement d'une immense étendue désertique. On peut y admirer des paysages très variés allant de dunes de sables, des beaux points de vue et de nombreux canyons mais les températures infernales en été gâchent la visite.

 

Le pass America the Beautifull est accepté.

On arrivera par la CA190 et donc notre 1ier arrêt sera Zabriskie Point.

Ce point de vue est vraiment caractéristique. On dirait un drapé géant qui recouvre les rochers au couleurs dorés. C'est très beau et pas vraiment ce à quoi on s'attend quand on parle de "désert". 

 

Le thermomètre affiche 104°F.

Cette nuit, on loge au sein du parc, au Furnace Creek Ranch.

On décide d'aller mettre nos affaires dans la chambre, histoire de les sortir de la voiture surchauffée. 

 

L'extérieur de l'hôtel est très sympa mais la chambre est franchement un peu veillotte et défraichie, la salle de bain minuscule. Ceci dit on ne reste qu'1 nuit.

On tombe nez à nez avec un oiseau très étrange, mais ne serait ce pas un Bip-Bip? On ne sait pas très bien.


Dans l'enceinte de l'hôtel, on peut y retrouver un musée dédié aux hommes et aux mules qui œuvrèrent dans la vallée entre 1883 et 1888, âge d'or de l'exploitation de borax.

A l'extérieur sont exposés des locomotives et des wagons (chacun pouvait transporter 10 tonnes de borax)

Badwater Basin est le point le plus bas de l'Amérique du Nord : - 86 mètres en dessous du niveau de la mer.

Un panneau situé de l'autre côté de la route, sur la montagne, indique son niveau.

On peut s'aventurer sur l'immense lit de sel laissé par l'ancien lac présent ici il y a quelques milliers d'années.

Jour 14 - Le lendemain matin, on continuera la route pour sortir de Death Valley en passant par Mesquite Flat Sand Dunes.

On se croirait dans le Sahara alors qu'on est dans l'Ouest américain !

Mais tout y est, la chaleur, l'air chaud et très sec, le sable est brûlant.


Le parc national de Death Valley doit absolument être visiter hors saison parce qu'en plein été, c'est plutôt assez pénible.

Lorsqu'on sort de la voiture, il fait tellement chaud qu'on est instantanément incommodé. 

 

J'avais noté des tas d'arrêts à faire dans le roadbook. Malheureusement, on a juste pu en faire que 2 ou 3 sur toutes les beautés que regorgent le parc. Mais là, on a vraiment envie de sortir de cette fournaise.

 

On met le cap sur Bishop, en Californie, pour juste un arrêt dodo. Aucune visite programmée ici mais on va retrouver des températures supportables et ca c'est vraiment chouette !

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    salvatrice camiolo (mercredi, 03 mars 2021 15:37)

    C'est là où j'ai pris un bain de minuit pour la premières fois de ma vie��